Le chien et la notion du temps

Publié le par 1 comment

Une poubelle étalée au sol, des coussins déchiquetés, des jouets de bébé mordillés, des déjections et souillures par ci par là … Restez zen, c’est l’angoisse de séparation vous dit-on ! Une angoisse liée à l’absence du maître.
Pendant longtemps les éducateurs, comportementalistes , vétérinaires et passionnés se sont confrontés sur la notion du temps chez le chien. A-t-il réellement conscience du temps qui s’écoule durant l’absence de son maître? Ressent-il l’ennuie, la solitude ? Souffre-t-il ? A-t-il peur de l’abandon? Face à ces questions deux courants ce sont formés.

Le chien et la notion du temps

Pour certains d’entre eux, il apparaît comme évident que si l’animal passe son temps à tout détruire durant l’absence de son maître c’est qu’il s’ennuie. Or l’ennuie est un sentiment humain qui apparaît au bout d’un certain laps de temps d’inactivité plus ou moins long selon les sujets. Chez le chien, il aurait tendance à modifier le comportement lorsqu’il est cumulé à de l’anxiété pour devenir ce que l’on appelle « un trouble du comportement ». C’est à dire que le chien va avoir un comportement anormal et en l’occurrence dans notre cas, il va passer ses angoisses sur tout ce qui lui passe sous la patte en commençant par la recherche de nourriture. D’ailleurs face à ce phénomène de nombreuse industries ont développé des jouets qui roulent, bougent ou couinent avec la possibilité d’y cacher de la nourriture, justement pour captiver le chien le plus longtemps possible avant qu’il ne s’attaque à autre chose. L’ennuie serait donc la première raison justifiant la notion du temps chez le chien. Notons par ailleurs que certains chiens peuvent ressentir de l’ennuie mais ne pas avoir de trouble de comportement. Tout réside dans la façon dont le chien apprend à gérer ce sentiment.

Selon ce même groupe, le comportement du chien au retour du maître prouverait également que le chien a la notion du temps. Celui-ci fait la fête, saute dans tous les sens, court autour d’un meuble, aboie, se roule par terre ou va jouer avec son compagnon s’ils sont deux ou plus. Ces réactions s’expliquerait pas la joie de retrouver son maître après un moment d’absence. Ils vont d’ailleurs plus loin en précisant que plus le temps et long, plus la fête du retour est intense jusqu’à un certain seuil.

Le chiens répond à des automatismes

Pour les autres, le chien n’a pas la notion du temps. Il vit dans le présent et ne répondrait à qu’a des automatismes. Pour bien comprendre la notion d’automatisme, il faut s’imaginer que le chien enregistre dans sous forme d’événements routiniers. Par exemple, le réveil de son maître sonne tout les matins à la même heure. Les événements qui vont s’enchaîner à la suite de la sonnerie seront sensiblement les mêmes : son maître se lève, se fait un café, se prépare et là le chien sait par habitude que c’est le moment de sa sortie matinal. Il s’excite car bien entendue il aime cette sortie et l’attend depuis la sonnerie. Cela ne veut pas dire qu’il a conscience du temps qui s’écoulé entre la sonnerie et le moment où il va sortir. Par ailleurs, le maître peut faire le test en prenant plus de temps dans chaque étape qui conduiront à la sortie. La réaction sera la même, au même moment. Le chien n’a donc pas la notion du temps, il vit simplement dans la présent et réagit par automatisme.

Pour ce qui est du temps pendant l’absence du maître, il s’expliquent par ces mêmes raisons, l’automatisme. « Après tel action le maître part et je me retrouve seul ». Au moment où le chien entendra le bruit du moteur ou des pas de son maître, un nouvel automatisme se déclenche, c’est le retour du maître. Entre ces deux événements, ils tombent d’accord sur la façon dont le chien gère la solitude. Certains ont besoin de rester près de leur maître pour se sentir rassurer, d’autres dorment et attendent tranquillement. Quoi qu’il en soit, ils n’ont pas conscience du temps qui passe entre le départ et l’arrivée.

L'ennuie du chien peut-il se traduire par une notion du temps ?

L’ennuie du chien peut-il se traduire par une notion du temps ? ©BuzzFarmers

Etude scientifiques révélatrices

Ce sont les scientifiques qui vont tenter de trancher sur la question. Selon Applied Animal Behaviour Science, une étude a été mené sur une vingtaine de chiens ne souffrant pas d’angoisse de séparation. Le but a été de démontrer en fonction du comportement de l’animal et du temps d’absence du maître s’il y a une corrélation logique entre ces deux facteurs qui laisserait à penser que le chien a la notion du temps?
Pour cela, ils ont filmé les chiens dix minutes avant le départ du maître jusqu’au dix minutes qui suivent l’arrivée de ce dernier. Les chiens ont également été équipé de capteur de fréquences cardiaque et ont été laissé seul sur plusieurs périodes ( une demi-heure, deux heures et quatre heures).

Les résultats affirment que pendant l’absence du maître, un chien laissé seul une demi-heure aurait moins d’activité physique que celui laissé seul pendant deux heures ou quatre heures. Par activité physique il faut comprendre les va-et-viens dans la maison, le temps passé à dormir (inactif), les aboiements etc… Mais ce n’est pas tout, cette enquête révèle également que les fréquences cardiaques au retour du maître sont plus intenses lorsque celui-ci s’absente deux heures que lors de la première demi-heure.

Cette études nous mènerait donc à penser que le chien aurait effectivement une notion du temps, puisque plus le maître s’absente plus l’activité dans la maison et au retour augmente.

Des résultats scientifiques à nuancer

Néanmoins, l’étude en elle-même n’est pas suffisante. Elle s’appuie uniquement sur une vingtaine de chiens, ce qui donne effectivement une idée mais représente trop peu de sujet pour en faire une globalité. De plus, elle affirme une variation de contentement en fonction de la durée d’absence, mais ne peut pas confirmer qu’il y a bien notion du temps. Le chien a-t-il conscience que deux heure c’est deux heures? Il sait effectivement que deux heures c’est plus long qu’une demi-heure, mais quelle différence fait-il entre deux laps de temps rapproché?

Autre élement à soulever, le chien a-t-il une comportement de plus intense lors d’une plus longue absence, parce qu’il a réellement eu conscience du temps qui s’est écoulé, ou parce qu’il a eu un gros manque d’intéractivité? En d’autres termes, ce comportement est-il lié a une notion de temps ou au besoin d’activité du chien?

One comment on “Le chien et la notion du temps

  1. Je crois que les chiens ont la notion du temps tout comme nous. Si je laisse mes chiens seuls 20 minutes ils sont moins existés à mon retour que si je les laissent pendant 2 heures. Si je vous laisse dans un endroit sans montre, horloge, sans point de repère vous saurez que je suis parti 10 ou 20 minutes environ mais au delà de ça saurez-vous si je suis partie 2 heures ou 3 heures? Donc, pour ma part je crois que les chiens, tout comme nous, au delà d’une certaine période n’ont plus de repère et ont la même excitation lors de notre retour que cela fasse 2 ou 3 heures. Bonne journée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>